Ressource forestière

© S. Dupire - SylvaLab

De part la multitude des services quelles offrent, les forêts constituent un atout important qu'il convient de valoriser. Parmi ces services, la ressource en bois est un facteur de développement économique et social important pour les propriétaires mais aussi pour les territoires et les acteurs de la filière forêt-bois.

Pour le propriétaire, une bonne connaissance de la ressource forestière est un prérequis pour assurer une gestion forestière et une sylviculture de qualité mais aussi pour produire un état des lieux précis de la ressource lors de la rédaction des documents de gestion.

A plus grande échelle, des données chiffrées précises et spatialisées sur la ressource (essence, diamètre, volume sur pied) ainsi que sur ses conditions d'accès peuvent faciliter l'organisation de la filière et permettre de cibler des actions clés pour améliorer la mobilisation de cette ressource naturelle et renouvelable.

 

Dans cette optique, SylvaLab propose ses services sur trois volets afin d'améliorer la mobilisation de la ressource forestière :

  • Estimation de caractéristiques forestières spatialisées (essences, distribution des diamètres, volume...) à partir d'inventaire de terrain et de données Lidar ou de  photogrammétrie
  • Aide à la réalisation de projet de desserte forestière
  • Évaluation et cartographie des conditions d'accès aux engins d'exploitation

Estimation de la ressource forestière

Les nouvelles technologies d'acquisition de données spatiales (Lidar, photogrammétrie) permettent aujourd'hui d'aboutir à une information spatialisée de qualité pour de nombreuses applications : reliefs très fidèlement représentés, calcul de caractéristiques forestières par unité de surface...

La donnée de base est un nuage de points à forte densité permettant notamment de différencier la végétation et le sol et ainsi de produire un modèle numérique de terrain (MNT) avec les points sol et un modèle numérique de surface (MNS) en sélectionnant parmi tous les points ceux dont l'altitude est localement la plus élevée.

Images issues de données Lidar. A gauche : nuage de point. Au centre : modèle numérique de terrain (MNT) décrivant l'altitude du sol nu. A droite : modèle numérique de surface (MNS) retournant les éléments les plus hauts rencontrés localement (canopée, toitures...).

En plus de ces éléments topographiques, deux types de données permettant d'estimer la ressource forestière peuvent être calculés à partir du nuage de points :

  1. Un fichier vectoriel localisant tous les apex des arbres identifiés avec des informations sur la hauteur, le diamètre et parfois l'espèce
  2. Un raster retournant, pour chaque pixel, une caractéristique forestière (Hauteur dominante, surface terrière, diamètre moyen, densité de tige...) calculée statistiquement à partir des propriétés du nuage de point.

Aide à la réalisation de projet de desserte forestière

En plaine comme en montagne, la desserte forestière structure les conditions d'accès à la ressource. Une desserte bien pensée permet ainsi d'amortir les coûts très élevés de construction et d'effectuer l'exploitation et le transport des bois dans de bonnes conditions (sécurité des opérateurs, impact environnemental limité, coûts maitrisés). Ainsi, la conception de nouvelles dessertes forestières est l’un des points clés pour améliorer la mobilisation de la ressource forestière notamment en zone de montagne.

Route forestière dans les Alpes

Afin d'aider les forestiers dans leur projet de desserte forestière, SylvaLab développe deux modèles d'aide à la conception de nouvelles dessertes. Le premier, SylvaRoaD, permet d’identifier automatiquement un itinéraire optimal entre un point de départ et une zone d’arrivée en fonction du relief et de différents critères de conception (pente en long, pente en travers, limitation du nombre de lacets…). Le second, CubaRoad, effectue automatiquement le calcul de cubature le long d’un tracé afin d’obtenir les volumes de déblai et remblai.

Cartographie de l'accessibilité des forêts aux engins d'exploitation

Le logiciel Sylvaccess simule les capacités techniques de circulation des principaux engins d'exploitation utilisés en France à partir de la desserte existante en prenant en compte la topographie (MNT) ainsi que les obstacles physiques définis par l'opérateur (Dupire et al., 2015).


Les différents engins pris en compte par le modèle Sylvaccess. A gauche : tracteur forestier ou skidder. Au centre : porteur forestier. A droite : débardage par câble aérien.

Sylvaccess fournit plusieurs cartes présentant la surface accessible aux engins et les caractéristiques techniques associées (distance de treuillage et de traînage pour le tracteur, distance de portage pour le porteur, schéma d’implantation pour le transport par câble). L’évaluation globale de l’efficacité du réseau se fait en calculant des indices tels que la surface de forêt ou le volume de bois accessible par linéaire de desserte existante. L’analyse est encore plus riche lorsque l’accessibilité est croisée avec les caractéristiques spatiales du peuplement obtenues à partir de données Lidar. Il est alors possible d’identifier des zones à fort capital nécessitant de nouvelles infrastructures pour la mobilisation, ou des zones à fort capital déjà desservies pour lesquelles d’autres freins à la mobilisation doivent être levés comme par exemple le besoin d'animation en forêt privée.

La dernière version du logiciel permet de calculer directement l'impact d'un projet de desserte sur l'accessibilité : nouvelles zones accessibles et zones où les distances de débardage sont réduites. Le cas échéant, ces analyses peuvent permettre d'arbitrer entre plusieurs projets de desserte mais aussi d'améliorer la qualité des dossiers de demande d'aides pour la création de nouvelle desserte.